Catégories

AC Sparta Prague

Catégories

Après la bonne affaire du Paris Saint-Germain face à Manchester United mercredi soir, le LOSC avait l’occasion de sceller sa qualification pour les seizièmes de finale de la Ligue Europa en cas de victoire à domicile face au Sparta Prague, une semaine après avoir arraché le nul face à l’AC Milan. Dans le 4-4-2 classique avec Bamba et Yazici, auteur d’un triplé à l’aller, Lille avait des arguments à présenter. Mais le match était loin d’être simple pour les hommes de Galtier, bousculés en début de rencontre par l’intensité des Tchèques.

La suite après cette publicité

Lille avait quand même l’occasion de jouer des contres dans le premier quart d’heure, mais Bamba, David et Yazici ne faisaient pas les bons choix. Et c’est le Sparta qui se procurait la vraie première occasion, avec une bel enchaînement feinte, crochet et frappe de Pavelka, qui passait au-dessus du but de Maignan (25e). Lille réagissait bien, et faisait le siège du but adverse. Luiz Araujo, parfaitement décalé par Yazici, alertait Nita, le gardien du Sparta (32e). Yazici s’essayait sur coup-franc (34e) puis Aruajo ne trouvait pas le cadre (37e). Lille se rebiffait, mais manquait de précision dans le dernier geste, à l’image d’un Yazici peu inspiré.

Lille s’est fait peur

Bamba ne cadrait pas non plus (40e) dans le temps fort du LOSC, achevé par une tête d’André sur la barre (45e +1). Au retour des vestiaires, le club nordiste repartait à l’attaque et Jonathan David était à deux doigts d’ouvrir le score à la 49e minute, empêché par un sauvetage fabuleux de Krejci. Lille poussait toujours et butait encore une fois sur Nita, après un coup-franc de Yazici repris de la tête à bout portant par Xeka (56e). Les occasions se multipliaient mais rien ne rentrait, à l’image d’une reprise de Botman dans la surface repoussée par une jambe adverse alors qu’elle filait dans les buts (62e). À défaut de marquer, Lille allait réduire l’équipe adverse à 10. Celustka récoltait un deuxième jaune après avoir retenu David (63e).

Christophe Galtier lançait son coaching avec l’entrée d’Ikoné à la place de Luiz Araujo mais le pire était à venir. Sur un bon centre venu de la gauche, Krejci s’élevait dans les airs, battait Bradaric au duel et trompait Maignan (0-1, 71e) ! Un véritable hold-up alors réalisé par le club tchèque, qui avait miraculeusement préservé sa cage jusque-là. Galtier sortait Yazici, très énervé d’être remplacé, et Djalo pour lancer Yilmaz et Weah. Et le dernier nommé, bien lancé par David, centrait en retrait pour le premier pour l’égalisation (1-1, 80e). Et ce n’était pas fini. Servi en profondeur par Ikoné, Yilmaz enroulait sa frappe du droit et ne laissait cette fois-ci aucune chance à Nita (2-1, 84e). Mérité pour des Lillois largement dominateurs tout au long de la rencontre et donc qualifiés pour les seizièmes de finale de Ligue Europa ! Ils seront accompagnés par l’AC Milan. En effet, dans l’autre match du groupe, entre l’AC Milan et le Celtic, c’est parti très fort. Après 15 minutes de jeu, le club écossais menait 2 buts à 0, avec une réalisation du Français Odsonne Édouard. Mais les Rossoneri ont montré du caractère en revenant à 2-2 avant la mi-temps. Puis en prenant le large en deuxième période pour finalement l’emporter 4-2. Dans les autres rencontres, à noter le match à rebondissements de Tottenham en Autriche, avec un spectaculaire nul 3-3, et la défaite de Leicester face à Zorya Lougansk (1-0).

Les résultats des matches de 18h55 :

Groupe G :

AEK Athènes 2-4 Sporting Braga : Oliveira (32e), Vasilantonopoulos (89e) pour Athènes ; Tormena (8e), Esgaio (10e), Horta (45e), Galeno (82e) pour Braga

Zorya Lougansk 1-0 Leicester : Sayyadmanesh (84e) pour Zorya

Groupe H :

Lille 2-1 Sparta Prague : Krejci (71e) pour le Sparta

AC Milan 4-2 Celtic Glasgow : Calhanoglu (24e) Castillejo (26e), Hauge (50e), Diaz (82e) pour l’AC Milan ; Rogic (7e), Edouard (14e) pour le Celtic

Groupe I :

Sivasspor 0-1 Villarreal : Chukwueze (75e) pour Villarreal

Qarabag 1-1 Maccabi Tel Aviv : Romero (37e) pour Qarabag ; Cohen (22e sp) pour le Maccabi

Groupe J :

Royal Antwerp 3-1 Ludogorets Razgrad : Hongla (19e), De Laet (72e), Benson (87e) pour Antwerp ; Despodov (55e) pour Ludogorets

Linz ASK 2-3 Tottenham : Michorl (42e), Eggestein (84e), Karamoko (90e +3) pour LASK ; Bale (45e +2 sp), Son (56e), Alli (86e) pour Tottenham

Groupe K :

Feyenoord 0-2 Dinamo Zagreb : Petkovic (45e +5), Majer (52e) pour Zagreb

CSKA Moscou 0-1 Wolfsberger : Vizinger (22e) pour Wolfsberger

Groupe L :

La Gantoise 1-2 Slovan Liberec : Yaremchuk (60e) pour La Gantoise ; Mara (32e), Kacharaba (55e) pour Liberec

Etoile Rouge de Belgrade 0-0 Hoffenheim

Footmercato

L’expérience paye. Balayé de son groupe de Ligue des champions sans le moindre succès l’an passé, le LOSC peut engranger dès ce soir un cinquième match sans défaite dans son groupe de Ligue Europa et composter son ticket pour les seizièmes de finale de la compétition, face au Sparta Prague. Comme il nous y a habitué depuis le début de la campagne, Christophe Galtier aligne son meilleur onze possible, en fonction des méformes et/ou blessures.

La suite après cette publicité

Le spécialiste de la compétition (6 buts lors des 4 premières journées), Yusuf Yazici, est bien présent dans le duo de pointe aux côtés de Jonathan David, qui a démarré toutes les rencontres de Ligue Europa de sa formation. Derrière, sur les ailes, Jonathan Bamba regagne son poste à la place d’Isaac Lihadji, alors que Luiz Araújo retrouve le couloir droit. En défense, rien ne bouge, avec notamment un Tiago Djaló qui continue de profiter de l’absence de Zeki Celik pour enchaîner à droite. En face, Vaclav Kotal, privé de plusieurs éléments, concocte un 3-5-2 avec le redoutable Lukas Julis devant.

Les compositions des équipes :

Lille : Maignan – Djaló, Fonte, Botman, Bradaric – Araújo, André, Xeka, Bamba – Yazici, David.

Sparta Prague : Nita – Plechaty, Celustka, Krejci – Vindheim, Dockal, Pavelka, Soucek, Krejci – Moberg Karlsson, Julis.

Footmercato

La suite après cette publicité

Terminer le travail. Lille a l’occasion de se qualifier pour les 16e de finale de la Ligue Europa ce soir (18h55) avec la réception de son adversaire direct, le Sparta Prague. Actuellement, deux points séparent les formations françaises et tchèques. Une victoire du LOSC suffirait donc à envoyer les hommes de Christophe Galtier au tour suivant.

Pour cela, le coach lillois devrait aligner un 4-4-2 classique, selon L’Equipe. Le meilleur buteur du club dans la compétition, Yazici, devrait bien être là, aux côtés de Jonathan David, qui retrouve des couleurs depuis quelques matches. Côté tchèque, l’objectif sera de venir chercher quelque chose à Pierre-Mauroy. Au moins un point pour rester en vie dans cette Ligue Europa. Pour cela, le Sparta devrait aligner un 3-5-2 à vocation plutôt défensive. Le LOSC va devoir sortir un gros match.

Footmercato

La suite après cette publicité

Il fut le héros de Prague, triple buteur lors de la victoire du LOSC face au Sparta (1-4) il y a deux semaines, il restera comme le grand homme de Milan, grâce à un nouveau triplé décisif lors de la victoire historique des Dogues face au leader de Serie A (0-3). Dans tous les bons coups à San Siro, Yusuf Yazici a poussé Alessio Romagnoli à la faute dans sa surface, avant d’ouvrir le score, avec sang-froid, sur penalty (22e). Dans le deuxième acte, il a fallu quatre minutes à l’international turc (24 sélections) pour doubler la mise d’une frappe du gauche qui fuyait le gant de Donnarumma (55e), puis la tripler sur un caviar de Jonathan David au terme d’une contre-attaque rondement menée (59e).

Relégué à un rôle de remplaçant en championnat (8 apparitions, 98 minutes de jeu cumulées, 0 titularisation), compétition dans laquelle Christophe Galtier mise sur l’expérimentée recrue estivale Burak Yilmaz (35 ans), la nouveauté Jonathan David ou encore le Brésilien Luiz Araujo, Yusuf Yazici est devenu un joueur de coupe. Grand bien lui a fait. Arrivé l’été dernier de Trabzonspor (acheté 16,5 M€ par le LOSC, contrat jusqu’en 2024), Yusuf Yazici a vécu une première année compliquée dans le Nord de la France. Entre méforme et maladresse à ses débuts, il a été victime d’une grosse blessure au genou en décembre dernier et manqué la deuxième partie de saison. La reprise tardive lui aura été bénéfique.

Yusuf Yazici comme Rivaldo et Didier Six

Même s’il est davantage décrit comme un joueur de complément, distillateur hors pair de coups de pieds arrêtés (4 passes décisives en 18 apparitions l’an passé), le milieu offensif gaucher s’est mué en serial buteur dans cette campagne de Ligue Europa. Devenu le 1er joueur à inscrire un triplé sur la pelouse du Milan toutes compétitions confondues, depuis Rivaldo avec Barcelone en Ligue des Champions en octobre 2000, Yazici (6 buts) truste désormais la tête du classement des buteurs de la C3, deux longueurs devant un peloton composé de Darwin Nuñez (Benfica), Elton Acolatse (Hapoel Beer Sheva), Paco Alcacer (Villarreal), Mikael Ishak (Poznan) et Michael Liendl (Wolfsberger), tous à 4 buts.

Pour pousser un peu plus loin la folie statistique, Yusuf Yazici est devenu hier soir le deuxième joueur à inscrire un triplé avec un club français face à un club italien en Coupe d’Europe, après Didier Six avec le RC Lens face à la Lazio… le 2 novembre 1977. Une performance réalisée face à une équipe leader de Serie A et qui restait sur 24 matches sans défaite ! Le natif de Trabzon a, en une soirée, balayé toutes les certitudes de la machine pensée par Stefano Pioli. « L’Europa League, c’est pour Yusuf. On est contents pour lui parce qu’après sa blessure, c’était difficile pour lui. Il a beaucoup travaillé pour revenir très fort. Je suis sûr que les supporters sont contents pour lui aussi », a salué le capitaine, José Fonte, au micro de RMC Sports après l’exploit réalisé par «Yus».



Footmercato

Dans le cadre de la 1ère journée de Ligue Europa, le LOSC se déplace au Generali Arena pour y affronter le Sparta Prague. Un premier déplacement dans ce groupe H qui s’annonce périlleux pour les hommes de Christophe Galtier. Pour leur entrée en lice dans la compétition, les Dogues s’appuient sur un 4-5-1 avec les titularisations notamment de Xeka et Soumaré dans l’entrejeu.

La suite après cette publicité

Le milieu offensif turc Yazici sera chargé d’alimenter en bons ballons Jonathan David. Côté tchèque, Vaclav Kotal opte pour un 4-3-3 avec Dockal qui aura la lourde tâche de mettre dans les meilleures conditions possible le trio composé par Vindheim, Julis et Moberg-Karlsson en attaque.

Les compositions officielles

Sparta Prague : Heca – Sacek, Lischka, Krejci, Hanousek – Travnik, Dockal, Pavelka – Vindheim, Julis, Moberg-Karlsson

LOSC : Maignan – Pied, Fonte, Botman, Bradaric – Ikoné, Xeka, Soumaré, Bamba – Yazici – David



Footmercato

La suite après cette publicité

Le leader de la Ligue 1, Lille, lance sa campagne de Ligue Europa ce soir à 21h sur la pelouse du Sparta Prague. Dans un groupe relevé avec notamment l’AC Milan et le Celtic, il sera important pour les Dogues de bien commencer lors de cette 1ere journée, malgré ce déplacement en République Tchèque. Christopher Galtier, selon le journal L’Equipe, devrait pouvoir compter sur tout son groupe pour ce voyage.

Et l’ancien coach de l’AS St Etienne devrait aligner un 4-4-1-1 sur la pelouse de Prague. Avec le Canadien Jonathan David en pointe, qui pourrait profiter de l’Europa Ligue pour se refaire une santé, et en soutien des hommes comme Ikoné, Bamba ou encore Araujo. Du côté tchèque, on se dirige plutôt vers un 3-4-1-2 avec Dockal en meneur de jeu et capitaine.

Footmercato