L’arbitre du quart de finale aller entre Manchester City et le Borussia Dortmund n’est pas très inspiré. Après avoir sifflé un penalty contre les Allemands avant de se faire corriger, l’officiel a sifflé une faute inexistante de Bellingham sur le gardien des Citizens, que l’Anglais venait d’effacer pour aller marquer.

Le Borussia Dortmund peut légitimement s’estimer floué au terme de la première période. Sur la pelouse de Manchester City, les Allemands ont dû faire face à une première mauvaise décision arbitrale. Un penalty sifflé à l’encontre du milieu Emre Can, heureusement corrigé par la VAR, après l’ouverture du score de Kevin De Bruyne.

L’assistance vidéo n’a en revanche été d’aucun secours pour le pauvre Jude Bellingham, qui avait parfaitement exploité un mauvais contrôle, très approximatif, du gardien brésilien de Manchester City, Ederson (38e).

Jude Bellingham au duel avec Ederson
Jude Bellingham au duel avec Ederson © RMC SPORT
Bellingham prend très clairement le ballon et ne fait pas faute
Bellingham prend très clairement le ballon et ne fait pas faute © @RMCSport

La rage de Terzic

L’Anglais Jude Bellingham a surgi pour subtiliser très proprement le ballon dans les pieds et s’en aller marquer dans le but vide. Mais il a été coupé dans son élan par l’arbitre, qui a vu une faute de sa part sur le gardien brésilien, qui a très bien joué le coup.

Or, les images sont très claires, à aucun moment, Bellingham ne touche son adversaire. La décision a fait bondir le coach de l’équipe allemande, Edin Terzic, dont le cri rageur traduisait la colère et la frustration engendrée par cette situation, alors que son équipe aurait dû égaliser.

Forfait pour la rencontre, un autre international anglais, Jadon Sancho, s’est plaint de la décision arbitrale clairement en défaveur de son équipe.

Source de l’article, 2021-04-06 22:10:15