Invité de l’émission Rothen s’enflamme ce mercredi sur RMC, le patron de la FFF, Noël Le Graët, s’est confié sur l’avenir de Didier Deschamps comme sélectionneur de l’équipe de France et l’intérêt de Zinédine Zidane pour le poste.

La question n’a toujours pas été réglée. Et il faudra attendre la fin du Mondial pour qu’elle le soit. Sélectionneur des Bleus depuis 2012, Didier Deschamps a un contrat qui court jusqu’à la Coupe du monde (20 novembre-18 décembre). Ce n’est qu’après la compétition que les négociations auront vraiment lieu entre le Basque et la Fédération française de football. Seule certitude : son avenir dépendra des résultats des Bleus au Qatar. Invité de Rothen s’enflamme ce mercredi sur l’antenne de RMC, six jours avant France-Australie, Noël Le Graët a fait le point sur l’avenir de Deschamps.

>> Toutes les infos en direct sur le Mondial 2022

Ce qu’il pense de Deschamps

« J’ai dit que s’il atteignait la demi-finale, la décision lui appartenait, a d’abord rappelé le président de la FFF. S’il ne l’atteint pas, on discute. » Deschamps pourrait-il rester en poste même en cas d’élimination avant le dernier carré ? « On ne sait jamais, quels sont les candidats, son envie, la mienne… Je ne serai jamais en porte-à-faux avec lui. On a des relations suffisamment saines pour en cas de débâcle discuter, les choses ne seraient évidemment pas les mêmes. Chacun a son idée, vous la vôtre, moi la mienne », a poursuivi le patron de la FFF. Pourrait-il garder Deschamps quoi qu’il se passe ?

« Ce n’est pas la vérité complète. J’ai de l’affection pour lui en dehors du respect sportif. Que j’aime Deschamps ou non n’intéresse pas la France ni vous. Je pense que c’est le comportement de l’équipe à un moment donné, qu’il aura choisi. Soit sur une demi-finale, une finale, un quart de finale où vous êtes éliminé sur des penalties. Très franchement, écrire l’histoire avant c’est compliqué, l’écrire après c’est facile », a développé Le Graët, convaincu que Deschamps affiche toujours la même motivation.

La réponse de Le Graët sur Zidane

« Aujourd’hui oui. Il a un groupe un peu nouveau. (…) C’est facile de critiquer, laissez-moi répondre. Vous me posez une question, vous ne me laissez pas répondre. Il y a quand même beaucoup de nouveaux, vous parliez des milieux de terrain, ce n’est pas si facile de retrouver une équipe cohérente, parce qu’on avait sûrement le meilleur milieu de terrain du monde ou presque, avec la meilleure attaque du monde, ou presque. Ce sont des joueurs qu’il faut aimer, intégrer, positionner, motiver. Et ça il sait le faire », a insisté Le Graët. En cas de départ de Deschamps après le Mondial, Zinédine Zidane se positionnerait sans doute comme le favori pour assurer la relève.

Sur RMC, Le Graët a assuré ne pas avoir de contact direct avec lui. « Non jamais, enfin je l’ai vu au Ballon d’or mais pas pour parler de l’équipe de France. Cela ne se fait pas. On est dans un métier où tout se sait et donc vous ne pourrez pas aller voir quelqu’un que vous aimez beaucoup sans contrarier celui qui est en place », a expliqué le boss de la FFF. Mais si Deschamps arrête, le candidat numéro 1 sera-t-il Zidane ? « On verra », a répondu Le Graët. « Zidane en a-t-il envie ? Je ne sais pas, je ne l’ai pas encore vu. C’est quand même quelqu’un qui a un palmarès assez au-dessus du lot. On ne peut pas parler de lui tant que quelqu’un est en place. Est-ce qu’il a refusé le PSG pour les Bleus ? Je ne sais pas. Vous m’avez demandé de venir, je réponds sincèrement. Je ne sais même pas s’il a été contacté. »

RR avec Rothen s’enflamme



Source link
rmcsport.bfmtv.com #avenir #Deschamps #Zidane #les #Bleus.. #les #réponses #Graët

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)