Président d’Angers, Saïd Chabane a désigné Gérald Baticle comme nouvel entraîneur du club. Le dirigeant angevin a confié dans L’Équipe s’être notamment appuyé sur l’avis de Jean-Michel Aulas, président de l’OL, club au sein duquel Baticle a longtemps été entraîneur adjoint.

Saïd Chabane n’avait jamais eu à changer d’entraîneur. Novice en la matière, le président d’Angers a connu la semaine dernière sa première nomination d’un nouvel entraîneur. Gérald Baticle a été désigné pour prendre la succession de Stéphane Moulin, présent au SCO depuis 2011, date à laquelle Chabane avait pris les rênes du club.

Alors, pour être certain de ne pas faire le mauvais choix en nommant Baticle nouvel entraîneur, le dirigeant angevin s’est tourné vers l’un de ses collègues, Jean-Michel Aulas, président de l’Olympique Lyonnais. Chabane raconte cette anecdote dans une interview accordée à L’Équipe et publiée ce vendredi soir: “J’ai d’excellents rapports avec Aulas. Il m’a conseillé, bien sûr.”

Baticle fidèle adjoint pendant dix ans à Lyon

Résultat, Baticle a signé un contrat de quatre ans à Angers, son premier comme entraîneur principal après avoir occupé le poste d’adjoint à Lyon pendant dix ans. “On avait décidé que celui qui arriverait ne serait pas le sauveur, qu’il ne ferait pas la révolution. C’était mon choix numéro 1. Je connaissais déjà l’homme puisque j’ai une usine à Lyon”, explique Chabane à L’Équipe.

Le président angevin précise d’ailleurs avoir “été complètement surpris” lorsque Stéphane Moulin lui a indiqué ne pas vouloir poursuivre l’aventure à la tête du SCO. “Mais je l’ai accepté. Parce que l’usure était là. Je n’ai pas essayé de le retenir. J’ai compris les raisons de cette décision”, affirme Chabane. Après la 13e place en Ligue 1 d’Angers cette saison, Baticle arrivera pour lutter contre la relégation, l’objectif du club, installé dans l’élite depuis maintenant six ans.

Source de l’article, 2021-05-28 23:41:09