Les fans du Barça attendaient ce jour avec impatience. Il a fallu attendre la troisième journée de Liga pour que le club catalan entre en jeu dans la compétition, ses premières rencontres ayant été reportées suite à son parcours européen. Et ce premier match officiel de l’ère Koeman allait logiquement être scruté de très près partout en Espagne, en Europe et dans le monde. Le tacticien néerlandais misait sans surprise sur un 4-2-3-1, avec Busquets et De Jong dans le double-pivot. Derrière Antoine Griezmann, l’attaquant de pointe, on retrouvait un trio composé d’Ansu Fati, Coutinho et Lionel Messi. En face, une équipe de Villarreal flambante neuve, avec Unai Emery sur le banc de touche. Le Sous-Marin Jaune avait plutôt bien commencé sa saison, et comptait sur son redoutable duo offensif Alcacer-Gerard Moreno pour mettre à mal le Barça.

La suite après cette publicité

Les deux équipes se voulaient plutôt offensives d’entrée, avec les locaux qui, peu à peu, mettaient le pied sur le ballon, sans pour autant réussir à poser de vrais soucis à la défense des Jaunes. Mais sur la première vraie action offensive catalane, Ansu Fati allait faire trembler le fond des filets. Lancé sur le côté gauche par Clément Lenglet, Alba mettait en retrait pour la pépite barcelonaise qui frappait de l’intérieur du pied, sous la barre (1-0, 15e). De quoi fêter sa nouvelle clause libératoire de 400 millions d’euros et son numéro 22 tout neuf avec brio. Et il n’était pas rassasié… Philippe Coutinho décalait à merveille pour le neo international espagnol, qui battait Asenjo à bout portant (2-0, 18e). Infiniment supérieurs, les Barcelonais dominaient totalement leur sujet.

Le Barça de Koeman promet

Et ça continuait. Alba expédiait une frappasse sortie tant bien que mal par le portier rival (26e). Ansu Fati, en feu, provoquait même un penalty, transformé par Lionel Messi (3-0, 34e). Du haut de ses 17 ans, il portait le Barça, bien aidé par ses partenaires aussi en forme. Sur un ballon mis dans la surface par Lionel Messi, Pau Torres s’interposait devant Busquets pour empêcher le milieu de reprendre… mais il l’expédiait au fond de ses filets (0-4, 45e) ! Les Catalans livraient une excellente prestation, et on retrouvait ce jeu fluide qui a tant manqué dans ce Camp Nou – ce soir vide – ces dernières années. Il fallait noter que Frenkie de Jong était brillant au milieu, alors qu’Antoine Griezmann avait lui du mal à se montrer devant. En face, Unai Emery avait logiquement le visage des mauvais jours sur son banc de touche…

Au retour des vestiaires, et malgré les quelques changements opérés par le tacticien basque, Villarreal subissait toujours les assauts barcelonais. Les troupes de Ronald Koeman avait un peu baissé le rythme, mais restaient assez sereines. Asenjo devait encore s’employer pour empêcher Messi de s’offrir son doublé avec une belle claquette (66e). Philippe Coutinho continuait lui de montrer de belles choses. Pedri et Dembélé prenaient d’ailleurs la place du Brésilien et de Fati, le Français signant son retour après une longue blessure. Messi manquait sa tête du point de penalty après un bon ballon d’Alba (72e). Miralem Pjanic faisait aussi ses débuts à la 77e minute, tout comme Francisco Trincão, tous deux montrant des choses intéressantes sur leur courte entrée en jeu. Le score n’a plus bougé malgré une belle entrée de Take Kubo chez le Sous-Marin, et le Barça s’offre donc une première en Liga parfaite. Des débuts de rêve pour Ronald Koeman en somme !

Retrouvez le classement de la Liga ici.

Revivez le film de la rencontre sur notre live commenté.

Footmercato

Déjà 302 000 dans de Foot inscrits
Recevez par email chaque semaine au choix les actualités, les résultats, les meilleurs articles et les pronostics sélectionnés par le Dr Socrates.
Tir Au But !
close-link